GEO recognized as an innovative project by the Finance Innovation Global Competitiveness Cluster

Articles

Journée internationale de lutte contre la corruption !

le 9 December 2021

En cette Journée internationale de lutte contre la corruption, nous avons eu l’idée de revenir aux grands classiques, aux très très basiques des principes humains et de leurs contournements naturels…

Voici donc, librement inspiré d’une fable publiée en 1678, « Le corrompu et les corrupteurs » qui nous l’espérons vous amusera autant qu’elle a amusé Compliances, et contribuera à maintenir la lutte contre la corruption à la place qu’elle mérite, un combat de tous les jours.  

LE CORROMPU ET LES CORRUPTEURS

Nous n’avons pas les yeux à l’épreuve des tentations,
Ni les mains à celle de l’or :
Peu de gens gardent un trésor
Avec suffisamment d’application.
Certain Collaborateur qui gérait les biens de son entreprise
S’était fait un devoir de ne point se laisser piéger.
Il était plus honnête même lorsqu’alléché 
Il était par ce qu’il sécurise.
Mais enfin il l’était, alors que tous tant que nous sommes
Nous nous laissons tenter à l’a
pproche des biens.
Chose étrange ! on enseigne la tempérance à tout un chacun,
Et l’on ne peut l’attendre de l’ensemble des hommes.
Ce collaborateur-ci étant de la sorte occupé, 
Un tentateur passe, et veut lui soutirer les deniers.
Ce dernier n’en eut pas tout le plaisir
Qu’il escomptait initialement : le collaborateur ne lui en laisse pas le loisir,
Pour défendre mieux les biens, il provoqua un tollé.
Grande nouvelle, gain potentiel il y a ! : D’autres corrupteurs arrivent ;
Ils étaient de ceux-là qui vivent
Sur toute opportunité, et craignent peu les coups.
Notre collaborateur se voyant trop faible contre eux tous,
Et que sa carrière courait un danger manifeste,
Voulut avoir sa part. Et lui sage : il leur dit :
Point de conflit, Messieurs, une part raisonnable me suffit :
Faites votre profit du reste.
À ces mots le premier il vous empoche un morceau.

Et chacun de tirer, le corrompu, les corrupteurs,
À qui mieux mieux ; ils trouvèrent tous leur bonheur ;
Chacun d’eux eut part au gâteau.
Je crois voir en ceci l’image d’une entreprise,
Où l’on met les deniers à la merci des gens, sans méfiance.
Dirigeants, personnes de confiance, et toute personne qui s’y autorise,
Chacun fait à sa main : le plus habile à tromper la surveillance
Donne aux autres l’exemple. Et il n’y a maintenant plus de surprise
De leur voir nettoyer un monceau de pistoles.
Si quelque scrupuleux par des raisons frivoles
Veut défendre l’argent, et dit le moindre mot,
On lui fait voir qu’il est un sot.
Il n’a pas de peine à se rendre :
C’est bientôt le premier à prendre.

* Inspiré librement du « Le chien qui porte à son cou le dîner de son Maître »

La morale de cette fable est qu’il serait bien présomptueux et imprudent de ne compter que sur l’infaillible probité de chacun.
La sensibilisation régulière, la mise en place de règles, de mesures de prévention, et de moyens de détection, viennent activement soutenir le héros de cette fable pour l’aider à rester dans le droit chemin. La corruption semblant contagieuse, on est en droit d’espérer que la lutte contre celle-ci le soit aussi.

Bonne journée internationale de lutte contre la corruption à toutes et tous !